top of page

Préparation du périnée pour l'enfantement



Doit-on préparer son périnée au vue de l'enfantement ? De nombreuses femmes se posent la question si il est utile de préparer leur périnée avant d'accouchement afin de diminuer les risques d'une déchirure ou d'une épisiotomie.


Bienfaits du massage du périnée


Bien que les recherches ne soient pas probantes sur le sujet, qu'il n'y a rien qui prouve réellement si la préparation périnéale diminue le risque de déchirure ou d'épisiotomie pendant l'accouchement, le massage en lui-même de manière générale ne peut que faire du bien. C'est à pratiquer si c'est quelque chose qui vous parle. Ca ne doit pas être une pratique que vous vous imposez, mais un moment plaisant où vous (seule ou vous et votre partenaire) entrez en communication avec votre corps. Sachez qu'il y a plusieurs façons d'éviter la déchirure comme des positions optimales, une bonne respiration...


Il y a plusieurs bienfaits liés aux massages :

- appropriation de son corps ;

- amélioration de son schéma corporel ;

- moment de complicité avec son/sa partenaire si c'est ce/cette dernière qui le pratique ;

- harmonisation du chakra racine Muladhara, donc meilleur ancrage ;

- poussées plus efficaces pendant l'accouchement grâce à l'appropriation des différents tissus de sa yoni dans son schéma corporel ;

- tissus mieux nourris et oxygénés donc meilleure cicatrisation en cas de déchirure.


On peut le faire soi-même ou inviter son/sa partenaire à le faire si c'est quelque chose avec lequel vous êtes en accord. Si c'est avec votre partenaire, cela peut créer un moment de complicité, un moyen d'inclure son/sa partenaire dans la préparation à l'accouchement. Cela peut être un moment de partages, de rires, de communication avec votre partenaire. Il faut bien que vous communiquiez l'un(e) et l'autre pendant cette pratique afin qu'elle ne soit pas désagréable et que vous ne cherchiez pas à vous dissocier de vos sensations.


Si vous choisissez de faire cela seule, c'est l'opportunité d'être en contact avec vous-même, vous approprier votre corps, inclure votre yoni dans votre schéma corporel et ça aussi ça apporte de nombreux bienfaits, au-delà des éventuelles diminutions du risques de déchirures et d'épisiotomie. Ce moment est l'opportunité de rentre en communication avec votre corps. Ca aide à se familiariser avec son schéma corporel et de bien comprendre ce qu'est le périnée, ce qui permettra d'avoir des poussées plus efficaces et de comprendre là où sont les sensations pendant l'enfantement.


Rentrer en communication avec son corps, toucher sa yoni avant l'enfantement va permettre d'être plus à l'aise avec vous-même lors de l'enfantement.


Un autre bienfait du massage est de bien nourrir/oxygéner les tissus. Le massage stimule les sensations et les systèmes circulatoires et lymphatiques. Un organe en bonne santé et bien oxygéné ne pourra qu'être plus élastique, et cicatrisera mieux en cas de déchirure.


Sachez par ailleurs que les hormones de la grossesse gonflent et augmentent la flexibilité de la Yoni afin de faciliter le passage du bébé pendant l'accouchement. Après l'enfantement sachez qu'un muscle en santé dans un corps en santé reprendre sa forme initiale après l'effort, il va de même pour le muscle du périnée.


Se masser le périnée


Pour masser votre périnée avant l'accouchement, vous pouvez utiliser de l'huile d'olive ou de sésame ou un baume à base de grande consoude (symphytum officinalis). Vous pouvez vous faire accompagner d'une sage-femme formée pour la première fois ou bien vous inspirer des nombreux tutos comme celui fourni par Weleda que je vous ai mis en lien.

Vous pouvez démarrer cette pratique à la 36ème semaine de grossesse. En cas de contractions, ne pratiquez pas de massage du périnée avant la 37ème semaine


Merci de m'avoir lu, je vous souhaite un bel accouchement.


Margaux Leprévost, naturopathe & sophrologue spécialisée dans la périnatalité

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page